Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Randos de Caco

Les Randos de Caco

La Rando à ma façon...

Milan historique, du Duomo à l'Arco della Pace en passant par le Château Sforza

Milan, capitale lombarde, ville importante du monde de la mode, capitale financière et économique de l'Italie est une ville résolument moderne et tournée vers le futur. Mais elle dispose d'un riche passé historique qu'elle continue de préserver et de mettre en valeur. Son centre ville symbolise à merveille l'histoire de la ville. Véritable coeur de la cité lombarde, il concentre la plupart des lieux d'intérêts et il est le lieu idéal pour prendre la température de la vie milanaise. 

L'itinéraire proposé part de la Piazza del Duomo, au pied de la célèbre Cathédrale de Milan et de la Galerie Victor Emmanuel II pour rejoindre l'Arco della Pace, derrière le Château Sforza. Il serpentera dans les rues de la ville médiévale, côtoiera des églises et un temple avant de rejoindre la Pinacothèque Ambrosienne. Il empruntera ensuite la via Dante pour gagner le Château Sforza qui ouvrira sur le Parc Sempione jusqu'à l'Arc de la Paix.

D'une distance de 3.5 kilomètres, une bonne matinée est nécessaire pour réaliser le circuit en prenant le temps de visiter les monuments.

Milan historique, du Duomo à l'Arco della Pace en passant par le Château Sforza

Départ : Piazza Del Duomo

C'est la place la plus importante de la ville mais aussi la plus belle. D'une superficie d'un peu moins de deux hectares, elle est dominée par la façade blanche de la Cathédrale et elle est bordée par l'entre de la Galerie Victor Emmanuel II. Elle a été réalisée sur les plans de architecte italien Giuseppe Mengoni, lauréat du concours lancé par la ville en 1859. Lancés en 1862, les travaux prirent une vingtaine d'année pour faire de la place ce qu'elle est aujourd'hui. Un monument impressionnant a été installé, en 1896, au centre de la Place, en l'honneur de Victor Emmanuel II, qui devint en 1861 le premier roi d'Italie. 

Piazza Del DuomoPiazza Del Duomo

Piazza Del Duomo

Le long de la Place se tient l'entrée de la Galleria Vittorio Emanuele II. Il serait dommage de ne pas y entrer pour flâner dans ce cadre majestueux. 

Galleria Vittorio Emanuele II

La Galleria Vittorio Emanuele II a été construite en 1877 sur les dessins de l'architecte Giuseppe Mengoni. Elle forme une immense croix dont la voûte de verre et d'acier culmine à 50 m de hauteur et abrite de nombreux magasins, restaurants et autre cafés. Avec son sol carrelé, elle permet de joindre la Piazza della Scala et la Piazza del Duomo dans un environnement couvert mais où la sensation d'espace et de liberté domine. Restaurée pour l'exposition universelle de Milan en 2015, elle offre un nouvel éclat à ses décorations. Véritable rue couverte, c'est un incontournable de toute visite de la ville. Une légende indique que si l’on veut revenir à Milan, il est conseillé de tourner sur soi-même pour « écraser » du talon les attributs du taureau en mosaïque (représentant le blason de Turin) sur le sol du splendide octogone central de la Galleria.

Galleria Vittorio Emanuele II
Galleria Vittorio Emanuele IIGalleria Vittorio Emanuele II
Galleria Vittorio Emanuele IIGalleria Vittorio Emanuele II
Galleria Vittorio Emanuele IIGalleria Vittorio Emanuele II

Galleria Vittorio Emanuele II

Impossible de quitter la place sans avoir eu une attention particulière pour la Cathédrale et sa façade impressionnante.

Duomo di Milano

Commencée en 1386 et achevée en 1809, la Cathédrale de Milan illumine la Place avec sa façade blanche. Construction gothique très complexe, elle comprend 2000 statues de marbre blanc ainsi que 136 flèches ornementales. Avec le temps, le Dôme est devenu le symbole de la ville. Culminant à 108 mètres d'altitude, l'édifice est la plus grande église du monde après la basilique Saint-Pierre et la cathédrale Notre-Dame du Siège de Séville. Autrefois gratuite, la visite est désormais payante. Plus d'informations sur le site officiel.

Duomo di Milano
Duomo di MilanoDuomo di Milano

Duomo di Milano

Quitter la place par la via Torino puis prendre de suite à gauche la Via Speronari pour rejoindre l'Église Santa Maria presso San Satiro.

Basilica di Santa Maria presso San Satiro

Edifiée au XVe siècle entre 1472 et 1482 sur les plans du célèbre architecte italien de la Renaissance, Bramante, et du sculpteur Giovanni Antonio Amadeo, elle a été commandée par le duc Galeas Sforza. Son clocher en pierre est un héritage de l'ancienne église sur laquelle la construction actuelle s'est rattachée. Le chœur, réduit par l'exiguïté des lieux, fut remplacé par Bramante par une perspective peinte, ce qui constitue un des premiers exemples de trompe-l'œil.

Regagner la Via Torino en descendant la Via Falcone et en prenant la première à droite.

Basilica di Santa Maria presso San Satiro
Basilica di Santa Maria presso San SatiroBasilica di Santa Maria presso San Satiro

Basilica di Santa Maria presso San Satiro

Descendre la Via Torino par la gauche sur un peu moins de deux cents mètres et rejoindre sur la droite de la rue le Temple de San Sebastiano.

Civico Tempio di San Sebastiano

Réalisé sur les plans de l'architecte Tibaldi, la construction du bâtiment commença en 1577 pour se terminer en 1616. Le projet innovant créé par Tibaldi pour réaliser le temple civique de San Sebastiano a été structuré en tenant compte des problèmes existentiels de la structure ainsi que de l'espace réduit disponible dans la zone où devait s'élever l'église. Il a aussi du faire face à des fonds limités mis à sa disposition pour mener à bien son chantier. Le projet a finalement été présenté une structure parfaitement cylindrique comme il était courant dans les premières églises chrétiennes. Le lien entre une histoire civique et religieuse pour ce bâtiment est assez ambigu puisque c'est un engagement civil qui a permis sa réalisation avant que le pouvoir religieux ne le reprenne. Il garde cette ambiguïté dans son nom de Temple Civique.

Civico Tempio di San SebastianoCivico Tempio di San Sebastiano

Civico Tempio di San Sebastiano

Poursuivre ensuite la descente de la Via Torino sur deux cents nouveaux mètres pour gagner le parvis de l'église San Giorgio.

Chiesa San Giorgio al Palazzo

Fondée aux alentours de 750 pour son aspect d'origine, elle a été modifiée au XIIe siècle avant de lourds travaux qui lui apportèrent un style baroque au XVIIe siècle. L'édifice sera terminé avec la mise en place de la façade en 1774. Une curiosité se trouve dans l'église.  Il y a deux plaques, l'une qui rappelle l'édit de Milan, qui, en 313, selon lequel Constantin a accordé la liberté de culte chrétiens, et une autre qui évoque la présence à cette église, une assemblée des Chevaliers du Saint Ordre de S. Giorgio.

Chiesa San Giorgio al Palazzo

Chiesa San Giorgio al Palazzo

Remonter la Piazza San Giorgio en longeant la façade de l'église puis prendre à droite la Via Nerinno. La suivre jusqu'à un croisement et poursuivre tout droit sur la Via Zecca Vecchia jusqu'à la Piazza San Sepolcro où se trouve l'église di San Sepolcro.

Chiesa di San Sepolcro

Créée à l'origine sur le forum romain de Milan, l'église a été fondée en 1030. De profondes modifications ont ensuite suivi comme l'ajout des deux tours au cours du XIIe siècle ou la transformation de l'intérieur en style baroque. D'autres travaux de complément ont eu lieu au XVIIIe siècle avant un achèvement des travaux en 1897. C'est le style roman lombard qui prédomine pour l'aspect extérieur. L'église a été rachetée en 1928 par la Biblioteca Ambrosiana et ainsi cessé son statut de paroisse.

 

Milan historique, du Duomo à l'Arco della Pace en passant par le Château Sforza

Juste à gauche en regardant l'église se trouve la Biblioteca Ambrosiana. qui loge dans le même bâtiment que la Pinacoteca Ambrosiana, que l'on rejoint en longeant l'édifice.

Biblioteca - Pinacoteca Ambrosiana

Construit en 1609 le palais du cardinal Federico Borromeo, abrite une des bibliothèques les plus riches d'Europe et une pinacothèque fondée à partir des collections de peinture du cardinal. La Bibliothèque Ambrosienne a été l’une des premières bibliothèques à avoir été ouverte au public. Elle compte actuellement plus de 35 000 manuscrits. La Pinacothèque comprend 24 salles où se trouvent les collections de Federico Borromeo et d’autres legs comprenant des œuvres de Léonard de Vinci, Botticelli, le Bramantin, Titien, le Caravage et Brueghel l'Ancien.

Biblioteca - Pinacoteca Ambrosiana
Biblioteca - Pinacoteca AmbrosianaBiblioteca - Pinacoteca Ambrosiana
Biblioteca - Pinacoteca AmbrosianaBiblioteca - Pinacoteca AmbrosianaBiblioteca - Pinacoteca Ambrosiana

Biblioteca - Pinacoteca Ambrosiana

Poursuivre sur la Via Cesare Cantù jusqu'à son terme et prendre à gauche la Via Orefici. Elle rejoint une vaste place, la Piazza Cordusio. Prendre ensuite la Via Dante, vaste rue piétonne qui mène aux abords du Château Sforza.

Via Orefici et Via Dante

Ces deux grandes avenues traversent le Milan médiéval et Renaissance avec les exemples que sont le Palazzo dei Giuriconsulti (XVIe siècle) ou le Palazzo Comunale. L'ensemble de la via Orefici est aussi constitué d'immeubles rappelant ces époques anciennes et dont il ne reste que peu d'autres exemples ailleurs à Milan. La via Dante, quant à elle, est entièrement piétonne et côtoie le Piccolo Teatro, fondé en 1947, avec ses trois salles et sa programmation innovante.

Via Orefici et Via DanteVia Orefici et Via Dante
Via Orefici et Via DanteVia Orefici et Via Dante

Via Orefici et Via Dante

Teatro Piccolo et abords du Château Sforza
Teatro Piccolo et abords du Château SforzaTeatro Piccolo et abords du Château Sforza
Teatro Piccolo et abords du Château Sforza

Teatro Piccolo et abords du Château Sforza

Arriver devant le Château Sforza.

Castello Sforzesco

Construit au XVe siècle sur ordre du duc de Milan, Francesco Sforza, le château a remplacé une première forteresse édifiée un siècle plus tôt par Visconti dans le but de défendre la ville contre les vénitiens. De forme carrée, le château fort est protégé par des douves et quatre tours ; deux tours rondes côté ville et deux carrées côté extérieur. À la mort de Francesco II Sforza en 1535, Milan passa sous domination espagnole. Une ligne de fortification en forme d’étoile fut construite autour du château avant que l'occupation napoléonienne ne la détruise au début du XIXe siècle. Dès lors, le Château des Sforza servit de caserne aux troupes autrichiennes. Les autorités militaires rendirent le Château des Sforza le 25 octobre 1893, à la Commune de Milan. Depuis les années 1950, il abrite de nombreux musées.

Castello Sforzesco
Castello SforzescoCastello SforzescoCastello Sforzesco
Castello SforzescoCastello Sforzesco
Castello SforzescoCastello Sforzesco

Castello Sforzesco

Quitter le Château et traverser le joli parc qui fait face.

Parco Sempione

Construit en 1893 et d'une surface de 386 000 m², le parc tire son nom du Corso Sempione, l'une des voies les plus importantes de Milan, percée sous le régime napoléonien. Le parc est de style romantique « anglais », entièrement clôturé, avec une vaste collection d'arbres et arbustes locaux ainsi que de nombreuses installations de loisirs et de divertissement. Il a toujours été très prisé des milanais et des touristes et a accueilli de nombreuses représentations comme l'exposition internationale de 1906.

Parco Sempione
Parco SempioneParco Sempione
Parco SempioneParco Sempione
Parco SempioneParco Sempione

Parco Sempione

Quitter le parc et se rendre au pied d'un imposant arc de triomphe.

Arco della Pace - Porta Sempione

Commencée en 1807 sur les plans de Luigi Cagnola, la construction de ce monument imposant ne s'est terminée qu'en 1838. D'une hauteur de 25 mètres et d'une largeur de 24 mètres, il est de style néo-classique et reprend des événements historiques comme la Bataille de Leipzig, la fondation du royaume de Lombardie-Vénétie, le Congrès de Vienne ou encore des personnages mythologiques sur ses bas reliefs. 

Arco della PaceArco della PaceArco della Pace
Arco della Pace

Arco della Pace

C'est le terme de cet itinéraire. Les lignes 1 et 10 du tramway de Milan desservent les abords de la place avec leur arrêt "Arco della Pace" qui permet de regagner le centre ville ou d'accéder aux autre moyens de transports en commun des alentours.

Principaux points visités lors de cet itinéraire

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jérôme 19/06/2017 20:25

De jolies promenades , cela pourrait être l'occasion d'un prochain we italien

Caco 19/06/2017 21:17

Milan et sa région sont la destination rêvée ! Entre la ville et le lacs, il y a de quoi passer un superbe moment