Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Randos de Caco

Les Randos de Caco

La Rando à ma façon...

Aliados et Bolhão, les quartiers historiques de Porto

Un peu moins connus que leur voisine de la Ribeira, les quartiers d'Aliados et de Bolhão n'en sont pas moins intéressants, bien au contraire. Regorgeant de monuments aussi bien civils que religieux, ils montrent un visage plus historique de la ville. Complémentaires des autres quartiers, ils montrent l'authenticité d'une ville où les azulejos sont rois et où les rues pavées s'entremêlent de manière plus ou moins organisée.

Avec ses nombreuses églises, son marché, son café, son théâtre, sa gare et son tramway, le circuit permet de découvrir deux quartiers emblématiques de Porto.

Partant du parvis de la Cathédrale Sé do Porto, le circuit rejoint la Praça de Carlos Alberto en serpentant sur 2.5 kilomètres. Même si la distance est courte, une demi journée est nécessaire pour découvrir les monuments en prenant son temps.

Départ - Cathédrale de Sé 

Avec ses allures de forteresse imprenable, la Cathédrale de Sé de Porto domine la quasi totalité de la ville avec son emplacement en haut de la colline. Fondée au XIIe siècle mais restaurée et agrandie aux XVII et XVIIIe siècles, c'est dans le style baroque que le dernier remaniement laissera la Cathédrale telle que nous la voyons aujourd'hui, bien que la façade ait gardé son style roman. Pour la petite histoire, Henri le Navigateur, grand personnage de la marine portugaise et des découvertes de terres lointaines fut baptisé ici.

Sur l'esplanade se trouve le Palais épiscopal, joli bâtiment du XVIIIe siècle qui s'inscrit en complément de la Cathédrale. Une colonne trône au milieu de l'esplanade, oeuvre de style rococo installé ici en 1945. Un peu plus en contrebas apparaît une fortification médiévale, la Tour de la Cité, ou Tour de Dom Pedro Pitões érigée au cours du XIIe siècle. 

Contourner la Cathédrale par la gauche en la regardant, passer à côté de la statue de Vimara Peres. Erigée en 1968, elle rend hommage au célèbre Vimara Peres, commandant présumé des troupes qui occupaient la ville 868-1071 et qui furent les prémices de l'indépendance portugaise.

Traverser l'Avenida Dom Afonso Henriques puis emprunter la Rua Chã qui part légèrement sur la droite. Garder la droite au niveau d'une patte d'oie sur la Rua do Cativo. Au terme de la rue, prendre à gauche et contourner le Théâtre sur la gauche.

Cathédrale de Sé de PortoCathédrale de Sé de Porto
Cathédrale de Sé de PortoCathédrale de Sé de Porto

Cathédrale de Sé de Porto

1 - Teatro Nacional São João

Le bâtiment a été construit à la toute fin du XVIIIe siècle afin que Porto ait son propre opéra. C'est un architecte italien, Vicente Mazzoneschi, qui aura la responsabilité de la construction à laquelle il donnera un style très italien, en vogue à l'époque. Un violent incendie l'endommagera fortement en 1908 avant qu'un projet de reconstruction ne voit le jour en 1911. Les travaux de José Marques da Silva, architecte portugais se terminèrent en 1918 et le nouveau théâtre sera inauguré en 1920. S'en suivra une histoire contrastée qui verra le théâtre devenir un cinéma avant de tomber petit à petit dans l'anonymat. Acheté par l'Etat portugais en 1992, il retrouvera sa fonction principale et son nom.

Plus d'informations sur le site officiel.

Prendre la Praça de Batalha qui part légèrement à gauche et se diriger vers l'Eglise de Santo Ildefonso.

Teatro Nacional São JoãoTeatro Nacional São JoãoTeatro Nacional São João

Teatro Nacional São João

2 - Igreja Paroquial de Santo Ildefonso

Edifiée en 1739 en l'honneur de l'évêque Ildefonso de Tolède, elle est très reconnaissable par sa façade couverte d'azulejos. C'est l'artiste Jorge Colaço, également auteur des fresques d'azulejos de la gare de Sao Bento, qui fut en charge de la décoration de l'église. Près de onze mille tuiles ont été nécessaire pour représenter des scènes de l'Evangile et de la vie de Saint Ildefonso. Terminé en 1931, cet embellissement de la façade a donné à l'église l'aspect qu'elle a aujourd'hui. Son intérieur alterne entre le baroque et le rococo, très en vogue au milieu du XVIIe siècle.

Poursuivre sur la célèbre Rue Sainte Catherine, piétonnière et pavée.

Igreja Paroquial de Santo Ildefonso
Igreja Paroquial de Santo IldefonsoIgreja Paroquial de Santo Ildefonso

Igreja Paroquial de Santo Ildefonso

3 - Rua de Santa Catarina et Café Majestic

Rue commerçante la plus importante et la plus connue de Porto, la Rua de Santa Catarina. Construite durant le XVIIIe siècle pour relier les nouveaux quartiers, elle s'étend sur près de 1500 mètres où les bâtiments de style art nouveau sont légion.

Parmi ces derniers se trouve le Café Majestic. Ouvert le 17 décembre 1921 sous le nom Elite, c'est un bâtiment à la décoration très "Belle époque" qui vante l'élégance à la française. Il change de nom l'année suivante en devenant le Café "Elite Majestic" et continue d'attirer la fine fleur portugaise. C'est ici que la romancière J. K. Rowling commencera à écrire sur son premier roman, Harry Potter à l'école des sorciers. Depuis, nombreux sont les amateurs du petit sorcier à venir admirer le lieu où la saga a commencé. Pour ceux qui voudraient y prendre une boisson, il faut choisir les périodes creuses du milieu de matinée au risque de devoir faire une longue queue pour entrer. Pour en savoir plus, se rendre sur le site officiel.

Poursuivre la Rua de Santa Catarina sur environ 300 mètres pour gagner une église aux murs décorés d'azulejos, la Chapelle des Ames.

Café Majestic et Rua de Santa CatherinaCafé Majestic et Rua de Santa Catherina
Café Majestic et Rua de Santa Catherina
Café Majestic et Rua de Santa CatherinaCafé Majestic et Rua de Santa Catherina

Café Majestic et Rua de Santa Catherina

3 - Capela das Almas

Edifiée au XVIIIe siècle et de style néoclassique, ses façades sont toutes chargée d'azulejos. Réalisés en 1929 par le peintre Eduardo do Leite, un des artistes les plus réputés de l'époque, les azulejos représentent des scènes telles que la mort de saint François d'Assise ou bien le martyre de Santa Catarina (la chapelle étant consacrée à Santa Catarina). Les 16 000 tuiles qui ornent le bâtiment subirent les effets du temps, et deux restaurations ont été nécessaires afin que l'église garde son aspect typique. L'intérieur comprend une œuvre grandiose de Joaquim Rafael, l'Ascension du Seigneur, qui trône au dessus de l'autel.

Prendre la Rua de Fernandes Tomas, en direction du marché de Bolhão.

Capela dos AlmasCapela dos Almas
Capela dos Almas
Capela dos AlmasCapela dos Almas

Capela dos Almas

4 - Mercado do Bolhão

Marché populaire de la ville ouvert dès 1914, il tient place dans une grande halle aux portes de style néoclassique. Le marché s'étend sur plusieurs étages et fait la part belle aux produits frais. Malheureusement, le bâtiment ne semble plus trop entretenu mais des travaux de rénovation sont prévu sur le court terme. Mais si la plupart des visiteurs partent sans rien acheter, il fait bon venir se promener au milieu des étals afin de découvrir l'authenticité d'un marché qui a gardé un peu de son histoire. 

Quitter le marché par la porte donnant sur la Rua de Sa de Bandeira et la descendre sur la gauche jusqu'à son terme. Elle passe devant le Théâtre Sa de Bandeira avant de gagne le parvis de l'église de Saint Antoine et la Gare de Sao Bento.

Marché de BolhaoMarché de Bolhao
Marché de BolhaoMarché de BolhaoMarché de Bolhao

Marché de Bolhao

5 - Gare de Sao Bento

Si ses premiers trains ont commencé à la desservir en 1896, le bâtiment voyageur a quant à lui été inauguré en 1916. La première pierre a été posée en 1900 par le roi Carlos Ier sur les ruines de l'ancien couvent.

La salle des pas perdus est couverte d'azulejos peints par José Colaço. Présents sur près de 5000 mètres carrés de surface, ils représentent certains des événements marquants de l'histoire du Portugal comme la prise de Ceuta par Henri le Navigateur et des éléments de la vie folklorique de l'époque.

Rejoindre l'église de Santo António dos Congregados. Construite en 1703, sa façade a été recouverte d'azulejos en 1920, oeuvres de José Colaço. Ses peintres murales ont été réalisées à la même époque par Acacio Lino.

Prendre alors à gauche et gagner la Praça da Liberdade.

Gare de Sao BentoGare de Sao Bento
Gare de Sao Bento
Gare de Sao BentoGare de Sao BentoGare de Sao Bento

Gare de Sao Bento

6 - Praça da Liberdade et Avenida dos Aliados

Dominée par les 70 mètres de la Tour du Camara Municpal do Porto (l'Hôtel de Ville), construit en 1920, la place de la Liberté est la plus grande et l'une des plus belle de la ville. C'est un peu le coeur de Porto, les services municipaux côtoyant des résidences huppées, des rues commerçantes et de nombreux cafés et restaurants.

Au milieu de la Place, se trouve une statue de Pierre IV du Portugal, Empereur du Brésil. Cinq tonnes de bronze ont été nécessaires à la création de la sculpture du français Celestin Anatole Calmels. D'une hauteur de 10 mètres, elle a été inaugurée en octobre 1966.

Remonter la Rua dos Clerigos et la contourner par la gauche et la Rua da Assunçao. Gagner la Torre dos Clerigos.

Aliados et Hôtel de Ville de PortoAliados et Hôtel de Ville de PortoAliados et Hôtel de Ville de Porto

Aliados et Hôtel de Ville de Porto

7 - Torre dos Clerigos

Culminant à la hauteur de 76 mètres d'altitude, le clocher de la Torre dos Clerigos est le plus haut du Portugal. Construite sur les plans de l'architecte italien Niccolo Nasoni sur le style baroque italien, la Tour a longtemps servi de phare pour les navires navigant sur le Douro pour rentrer au port. L'Eglise, de style baroque, fut construite entre 1735 et 1748 suivant les plans de l'architecte Nasoni comme pour la Tour. 

La Tour est visitable et offre un des plus beaux panoramas sur Porto, ses rues, ses quais et le Douro. Plus d'informations sur le site officiel.

Traverser la Praça de Lisboa et gagner les abords de la Librairie Lello.

Eglise et Tour du ClergéEglise et Tour du Clergé
Eglise et Tour du Clergé
Eglise et Tour du ClergéEglise et Tour du ClergéEglise et Tour du Clergé

Eglise et Tour du Clergé

8 - Librairie Lello

Une façade blanche de style gothique le long de la rue des Carmélites attire très vite l'attention suite à la foule qui se presse pour la prendre en photo. Cette façade blanche, c'est la Librairie Lello et Irmao, considérée comme l'une des plus belles du monde. Construite en 1881, sur les plans de l'architecte italien Nasoni, elle comprend un double escalier qui mène au premier étage. C'est cet escalier qui augmenta sa côte de popularité, car ils ont inspiré la romancière J. K. Rowling pour l'écriture de son roman Harry Potter à l'école des sorciers. Toujours en activité, il est toutefois difficile d'y entrer compte tenu du nombre de touristes qui s'y pressent.

Traverser la Praça de Gomes Texeira et gagner le parvis des églises de Carmo et des Carmélites.

Place de Lisbonne et Librairie LelloPlace de Lisbonne et Librairie Lello

Place de Lisbonne et Librairie Lello

Librairie LelloLibrairie Lello
Librairie LelloLibrairie Lello

Librairie Lello

9 - Igreja do Carmo et das Carmelitas

Ces deux Eglises de style baroque sont construites côte à côte et sont toutes les deux classées au registre des Monuments historiques.

L'Eglise do Carmo, édifiée au cours du XVIIIème siècle est l'un des plus beaux exemples du style rococo avec ses boiseries extérieures notamment. Un grand panneau d'azulejos y recouvre la façade latérale. Ils représentent la fondation de l'ordre des Carmélites et sont l'oeuvre de Silvestre Silvestri et Carlos Branco qui les ont réalisés en 1912.

L'Eglise das Carmelitas, édifiée en 1616 n'a été décorée intérieurement qu'à partir de 1650. L'intérieur alterne entre le baroque et le rococo, deux styles habituels dans les bâtiments de Porto et très en vogue à l'époque.

Longer la façade de l'Eglise do Carmo et rejoindre la Praça de Carlos Alberto.

Eglises do Carmo et das Carmelitas
Eglises do Carmo et das CarmelitasEglises do Carmo et das Carmelitas
Eglises do Carmo et das CarmelitasEglises do Carmo et das CarmelitasEglises do Carmo et das Carmelitas

Eglises do Carmo et das Carmelitas

Arrivée : Praça de Carlos Alberto

Place historique de Porto fondée au Moyen Age, elle porte le nom de Carlos Alberto, le roi du Piémont et de Sardaigne qui était venu trouver refuge ici après avoir été destitué en 1849. Point de départ des chemins de l'époque en direction de Guimaraes et de Braga, elle a été témoin de nombreux moments historiques de la ville. Réhabilitée en 2006, pour lui donner son aspect actuel, elle reste une place forte de la ville.

C'est le terminus de notre circuit. Les terminus des lignes de l'ancien tram sont toutes proches et prêtes à faire découvrir la ville. Le métro est à moins de cinq cents mètres avec la ligne D. 

Praça de Carlos AlbertoPraça de Carlos AlbertoPraça de Carlos Alberto

Praça de Carlos Alberto

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article