Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Randos de Caco

Les Randos de Caco

La Rando à ma façon...

Guimarães, "là où est né le Portugal"

Ce serait ici que serait né le Portugal, c'est d'ailleurs inscrit en toutes lettres sur un bâtiment à l'architecture médiévale qui entoure la vieille ville, Aqui nasceu portugal. Ville natale d'Afonso Henriques, premier roi du Portugal, Guimarães cultive cette page importante de son histoire et a même été classée Patrimoine mondial de l'UNESCO pour l'authenticité de sa vielle ville. C'est d'ailleurs cette dernière qui va être développée dans cet article. 

Toutefois, il ne faut pas occulter que Guimarães n'est pas qu'une ville musée. Très dynamique avec plus de 70 000 habitants, elle reste une référence portugaise dans le domaine du textile et du cuir, de grandes marques ayant leur siège et leurs ateliers en ville. Associé à l'artisanat et à quelques industries, la ville réussit à être un pôle économique dynamique tout en gardant ses repères historiques. Capitale européenne de la culture en 2012, plus de 900 oeuvres ont été mises en avant pour montrer l'ouverture vers un monde moderne, loin de la crise que traversait alors le pays. 

Mais revenons en à ce centre historique qui mérite que l'on s'y attarde. Le circuit proposé part du Jardim Público da Alameda, en bordure de la ville médiévale pour finir au pied du fameux Château de Guimarães. Il traversera les ruelles pavées, fera un détour par l'église de Nossa Senhora da Consolação e Santos Passos et son avenue fleurie avant de revenir flâner entre petites places, églises et autres parcs avant d'arriver au pied de la statue d'Afonso Henriques qui marque l'entrée du parc entourant le Château. 

Plan du circuit

Plan du circuit

Départ : Jardim Público da Alameda

Cette petite place arborée d'environ 4500 mètres carrés est située au sud de la vieille ville. Joliment aménagée avec ses bancs, son kiosque et ses massifs, elle est entourée de bâtiments à l'architecture typique. 

En remontant vers le Largo do Toural, il est impossible de ne pas voir l'inscription Aqui nasceu Portugal inscrite en lettres blanches sur le mur d'une tour crénelée. Poursuivre son chemin jusqu'à la grande place qui abrite une église qui attire l'attention, le Largo do Toural et la Basilique de São Pedro.

Jardim do Alameda et Panorama depuis le jardinJardim do Alameda et Panorama depuis le jardin
Jardim do Alameda et Panorama depuis le jardinJardim do Alameda et Panorama depuis le jardin

Jardim do Alameda et Panorama depuis le jardin

1 - Basilique de São Pedro

Eglise de style néo-classique édifiée à partir de 1737, elle fut bénie en 1750 et les travaux furent alors laissés à l'abandon. Les guerres napoléoniennes n'arrangèrent rien puisque le bâtiment fut vandalisé et profané. Ce n'est qu'en 1881 qu'ils reprirent pour se terminer au début du XXe siècle. Toutefois, une seule tour sera construire au lieu des deux qui étaient présentes sur le plan initial.

Largo do TouralLargo do TouralLargo do Toural

Largo do Toural

Basilique de Sao PedroBasilique de Sao Pedro

Basilique de Sao Pedro

S'engager dans la vieille ville par le biais de la Rua Dr. Avelino Germano, à l'angle sud est du Largo do Toural. Contourner le Jardim do Largo Condessa do Juncal et poursuivre sur la Rua Egas Moniz jusqu'à son terme.Prendre alors à droite et faire face à une longue avenue où trône en son centre un immense massif sur toute sa longueur, le Largo Republica do Brasil. Emprunter cette avenue jusqu'à l'église qui marque son début, l'Igreja de Nossa Senhora da Consolação e Santos Passos. 

Vieille ville de GuimaraesVieille ville de GuimaraesVieille ville de Guimaraes
Vieille ville de GuimaraesVieille ville de GuimaraesVieille ville de Guimaraes
Vieille ville de GuimaraesVieille ville de Guimaraes

Vieille ville de Guimaraes

2 - Igreja de Nossa Senhora da Consolação e Santos Passos

Les origines de cette église datent de 1576 et la construction d'une petite chapelle dédiée à Notre Dame de la Consolation. Mais ce n'est qu'en 1785 que la nouvelle église viendra compléter la première chapelle avec l'ajout des deux tours. D'un style baroque, ces travaux viendront donner à l'église l'aspect qui est le sien aujourd'hui. Elle a été déclarée d'intérêt public en 1993. 

Remonter les 300 mètres du Largo Republica do Brasil et rejoindre la ville médiévale par le biais de la rua Alfredo Guimarães. Ses pavés mènent au pied de l'Igreja de Nossa Senhora da Oliveira

Largo da Republica do Brasil et Igreja de Nossa Senhora da Consolação e Santos Passos
Largo da Republica do Brasil et Igreja de Nossa Senhora da Consolação e Santos PassosLargo da Republica do Brasil et Igreja de Nossa Senhora da Consolação e Santos PassosLargo da Republica do Brasil et Igreja de Nossa Senhora da Consolação e Santos Passos
Largo da Republica do Brasil et Igreja de Nossa Senhora da Consolação e Santos PassosLargo da Republica do Brasil et Igreja de Nossa Senhora da Consolação e Santos Passos

Largo da Republica do Brasil et Igreja de Nossa Senhora da Consolação e Santos Passos

3 - Place de l'olivier, Igreja de Nossa Senhora da Oliveira, Padrão du Salado

La Place de l'olivier doit son nom à un olivier planté ici il y a des siècles et qui veillait sur les lieux. 

C'est le roi João Ier qui ordonna la construction de l'église à la fin du XIVe siècle et ce fut l'architecte João Garcia de Toledo qui s'occupa des plans et de la réalisation. De style gothique, elle a subi quelques réaménagements sous le règne de Pedro II qui ordonna l'agrandissement de la Chapelle principale. 

Devant l'église se tient un petit monument qui semble être un ancien vestige de l'élise. Il s'agit en fait du Padrão du Salado. Monument unique dans la région, il a été édifié pour commémorer la bataille de Salado où le roi Afonso IV eut raison des assaillants Maures en 1340.

Sur le côté nord de la place, l'ancien Hôtel de Ville et ses arcades fut construit au XIVe siècle. Le bâtiment est surmonté d'une sculpture en pierre qui, selon la tradition, représenterait Guimarães. Son style médiéval avec ses pierres apparentes et ses créneaux en font un des édifices les plus typiques de la ville.

Poursuivre sur la Rua Santa Maria.

Place de l'olivier, Igreja de Nossa Senhora da Oliveira, Padrão du Salado
Place de l'olivier, Igreja de Nossa Senhora da Oliveira, Padrão du SaladoPlace de l'olivier, Igreja de Nossa Senhora da Oliveira, Padrão du Salado
Place de l'olivier, Igreja de Nossa Senhora da Oliveira, Padrão du SaladoPlace de l'olivier, Igreja de Nossa Senhora da Oliveira, Padrão du Salado
Place de l'olivier, Igreja de Nossa Senhora da Oliveira, Padrão du SaladoPlace de l'olivier, Igreja de Nossa Senhora da Oliveira, Padrão du Salado

Place de l'olivier, Igreja de Nossa Senhora da Oliveira, Padrão du Salado

4 - Rua Santa Maria et Couvent de Santa Clara

Cette partie de la ville a été aménagée aux XVIe et XVIIe siècles avec ses bâtiments simples où les menuiseries agrémentent les balcons, symbole de la maîtrise du travail du bois par les artisans de l'époque. 

La Rua Santa Maria est l'une des plus anciennes de la ville, son nom étant déjà cité sur des archives du XIIe siècle. La Maison arc est l'exemple le plus typique de la rue qui menait à l'époque du quartier de Santa Clara au Château. Elle débouche sur une place où trône un splendide bâtiment sur la droite.

La construction du Couvent de Santa Clara a débuté au XVIe siècle. Avec sa façade baroque et son cloître classique, il a longtemps abrité l'institution religieuse dédiée à la Vierge de Santa Clara, d'où on nom. En 1834, l'extinction des ordres religieux entraîna un abandon du site et il faudra attendre 1891 pour que le bâtiment accueille un lycée. Depuis 1975, il est le siège de l'Hôtel de ville de Guimarães.

Poursuivre la Rua Santa Maria et gagner le Jardim do Carmo.

Rua Santa Maria et Couvent de Santa ClaraRua Santa Maria et Couvent de Santa Clara
Rua Santa Maria et Couvent de Santa ClaraRua Santa Maria et Couvent de Santa ClaraRua Santa Maria et Couvent de Santa Clara

Rua Santa Maria et Couvent de Santa Clara

5 - Jardim do Carmo et Igreja Nossa Senhora do Carmo

Joliment aménagé avec ses arbres et ses massifs, le Jardin do Carmo a été aménagé dès le XVIIe siècle autour d'une jolie fontaine installée en 1873. 

La construction de l'Igreja Nossa Senhora do Carmo, quant à elle, a été lancée entre 1685 et 1687. Ce n'est qu'en 1704 que les travaux seront achevés et que l'église sera consacrée. De magnifiques azulejos ornent ses murs.

Emprunter le petit escalier qui monte juste à l'angle de l'église pour gagner le Parvis du Palais des ducs de Bragance.

Jardim do Carmo et Igreja Nossa Senhora do Carmo
Jardim do Carmo et Igreja Nossa Senhora do CarmoJardim do Carmo et Igreja Nossa Senhora do CarmoJardim do Carmo et Igreja Nossa Senhora do Carmo
Jardim do Carmo et Igreja Nossa Senhora do CarmoJardim do Carmo et Igreja Nossa Senhora do CarmoJardim do Carmo et Igreja Nossa Senhora do Carmo

Jardim do Carmo et Igreja Nossa Senhora do Carmo

6 - Palais des ducs de Bragance

Erigé sur les ordres du premier duc de Bragance, Afonso Henriques, au XVe siècle, il est facilement reconnaissable avec ses 39 cheminées de briques.  Après sa faste période où il était un des bâtiments les plus luxueux du pays durant le XVIe siècle, il subit alors de plein fouet le fait que la Cour se soit déplacée à Vila Viçosa. Transformé en caserne dans le courant du XIXe siècle, il fut ensuite laissé quelque peu à l'abandon. Restauré durant une dizaine d'année au milieu du XXe siècle, il abrite désormais un musée.

Emprunter le chemin de pierre qui serpente entre les prés et qui passe près de la Chapelle de Saint Michel du Château (Capela de São Miguel do Castelo). Edifiée au XIIIe siècle, la légende dit qu'Afonso Henriques, premier roi du Portugal, aurait été baptisé ici. Mais l'histoire rappelle à la raison, la Chapelle étant postérieure au baptême du roi. Elle est du style roman mais les spécialistes voient monter les influences gothiques dans la construction.

Poursuivre le chemin jusqu'au Château de Guimarães.

Palais des ducs de Bragance
Palais des ducs de BragancePalais des ducs de BragancePalais des ducs de Bragance

Palais des ducs de Bragance

Arrivée : Château de Guimarães (Castelo de Guimarães)

Avec son donjon culminant à 28 mètres d'altitude édifié au Xe siècle, il semble tout droit sorti du Moyen Age. Construit pour se protéger des attaques des Maures, la forteresse protégeait les moines et la communauté chrétienne. Situé sur une hauteur (Monte Largo ou alpis latitus en latin dans les documents de l’époque) le Château domine les alentours et remémore ce moment particulier entre légendes et batailles qui marquèrent le début de l’histoire du Portugal. Les sept tours carrées et le reste du Château furent construits au XVe siècle sur ordres d'Henri de Bourgogne. Laissé progressivement à l'abandon, il sera déclaré monument national au début du XXe siècle. Les travaux de restauration purent alors commencer pour en faire le monument que nous voyons aujourd'hui. 

Le château est désormais visitable, plus d'infos ici.

C'est le terme de cet itinéraire, il reste encore du temps pour regagner la vielle ville ou tout simplement profiter du soleil sur un des bancs du parc.

Château de Guimarães (Castelo de Guimarães)
Château de Guimarães (Castelo de Guimarães)Château de Guimarães (Castelo de Guimarães)
Château de Guimarães (Castelo de Guimarães)Château de Guimarães (Castelo de Guimarães)Château de Guimarães (Castelo de Guimarães)

Château de Guimarães (Castelo de Guimarães)

Départ et arrivée du circuit en passant par la vieille ville

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article