Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Randos de Caco

Les Randos de Caco

La Rando à ma façon...

Escapade hivernale à Saint Sébastien et sur la côte basque

Quelle que soit la saison, la côte basque apporte son lot de paysage à quiconque vient lui rendre visite. L'hiver offre des paysages de mer déchaînée, de montagnes balayées par les vents et des villages ouverts sur l'océan avec leur port de pêche et leurs bateaux colorés.

A deux pas de la frontière française, Saint Sébastien offre un dépaysement total avec ses bars à tapas, son architecture typique, ses plages et son mont Igueldo qui domine la ville. 

Le tout combiné donne une destination toute trouvée pour passer un week end lorsque l'hiver monotone donne des envies d'ailleurs.

Le circuit par du Cap Higuer, au nord de la Province de Guipuscoa, pour rejoindre Lekeito en Biscaye.

  • Cap du Figuier (Cap Higuer)

Cap le plus oriental de la mer Cantabrique, c'est le point de départ de nombreux sentiers de randonnées dont le fameux GR-11 espagnol qui parcourt la chaîne des Pyrénées espagnoles. On y trouve un camping ainsi que deux restaurants. A une centaine de mètres de la côte escarpé se trouve également le Phare du Figuier.

  • Phare du Figuier (Faro de Higuer)

Construit en 1878 sur les plans de l'architecte Lafarga, il remplace un ancien bâtiment détruit quatre ans plus tôt. Mis en service en 1881, son architecture tranche avec celles de ses homologues basques et se rapproche plus de celle des phares français. 

Cap du Figuier (Cap Higuer)Cap du Figuier (Cap Higuer)
Cap du Figuier (Cap Higuer)Cap du Figuier (Cap Higuer)

Cap du Figuier (Cap Higuer)

Phare du Figuier (Faro de Higuer)Phare du Figuier (Faro de Higuer)
Phare du Figuier (Faro de Higuer)Phare du Figuier (Faro de Higuer)

Phare du Figuier (Faro de Higuer)

Gagner Lezo par la GI-3440 qui longe la côte puis rejoindre Saint Sébastien.

  • Saint Sébastien

La capitale de la province de Guipuscoa est aussi sa ville la plus peuplée avec un peu plus de 186 000 habitants. Bordée par l'océan, avec ses deux plages dont sa fameuse plage de la Concha, elle invite au dépaysement avec ses nombreux immeubles du style Belle Epoque. Ses nombreux ponts, tous d'un style différent, lui confèrent un cachet supplémentaire. Enfin, elle est dominée par le Monte Igueldo que l'on gravit à l'aide d'un funiculaire d'époque. Au sommet s'offre une vue splendide de la baie, de la ville, de l'îlot de Santa Clara et des montagnes environnantes. On y trouve aussi un parc d'attraction désuet mais très attachant.

Un article détaillé sur la ville viendra bientôt compléter cette section.

Condensé de Saint SébastienCondensé de Saint Sébastien
Condensé de Saint Sébastien
Condensé de Saint SébastienCondensé de Saint Sébastien

Condensé de Saint Sébastien

Funiculaire et extrait du parc du Monte IgueldoFuniculaire et extrait du parc du Monte Igueldo
Funiculaire et extrait du parc du Monte IgueldoFuniculaire et extrait du parc du Monte Igueldo

Funiculaire et extrait du parc du Monte Igueldo

Prendre la N-634 qui serpente le long de l'Oria Ibaia et qui rejoint la ville d'Orio et son port de pêche un peu à l'intérieur des terres.

  • Orio

Port de pêche historique et toujours actif de la province, Orio se situe à l'embouchure de la rivière Oria. Avec son port un peu éloigné de la côte qui lui rajoute un peu de cachet, la ville reste un peu à l'ombre de la station balnéaire de Zarrautz. En effet, forte de plus de cinquante mille habitants en saison estivale avec ses nombreuses résidences de vacances Zarrautz est une des principales villes touristiques de la côte.

Orio, Zarrautz et la côteOrio, Zarrautz et la côte
Orio, Zarrautz et la côteOrio, Zarrautz et la côte

Orio, Zarrautz et la côte

Continuer sur la N-634 qui mène à la ville de Getaria.

  • Getaria

Ce qui marque l'arrivée dans Getaria, c'est tout d'abord son port de pêche avec ses immenses bateaux dont la couleur attire l'oeil. Ensuite, la vieille ville avec sa rue principale, Nagusia Kalea, invite à se poser un peu pour s'imprégner de l'atmosphère. Cette rue piétonnière en pente part de l'Eglise San Salvador, édifiée au XVe siècle pour rejoindre la ville haute. Ses nombreux restaurants offrent l'opportunité de déguster quelques pintxos.

GetariaGetaria
GetariaGetaria

Getaria

Poursuivre la N-634 en direction de Deba. Elle surplombe la côte et ses falaises. De nombreuses places sont réservées pour prendre des photos et admirer le paysage. La Mirador de la Vierge de Itziar.

  • Mirador d'Itziar

Ce mirador offre une vue splendide sur la côte cantabrique. Plus précisément, les falaises de Punta Mendata et Aitzuri et plage sauvage Sakoneta, offre au visiteur un magnifique panorama auquel vient s'ajouter le bruit des vagues. Une table d'orientation et une sculpture sur un rocher de la Vierge d'Itziar viennent compléter les lieux.

Mirador d'ItziarMirador d'Itziar
Mirador d'ItziarMirador d'ItziarMirador d'Itziar

Mirador d'Itziar

Poursuivre la N-634, passer Deba, puis à un rond point, prendre à droite le pont de la GI-638 qui traverse la rivière Deba avant de poursuivre le long de la côte après un tunnel. La route serpente en suivant le bord de l'eau, gagne Ondarroa et bascule en Biscaye. Continuer alors en direction de Lekeito par la BI-3438. 

  • Lekeitio

C'est cette petite station balnéaire de près de huit mille habitants qui sera le terminus de ce voyage sur la côte basque. Joli village de pêcheurs à l'abri des montagnes et gardé par l'île San Nicolas, Lekeitio est placé sous la protection de la basilique de la Asunción de Santa María. Erigée au XVe siècle, c'est un imposant bâtiment gothique qui se remarque dès l'entrée dans la ville. Une balade le long des falaises ne se refuse pas, un chemin étant même aménagé pour le promeneur.

LekeitioLekeitio
LekeitioLekeitio
LekeitioLekeitioLekeitio

Lekeitio

Le retour vers Saint Sébastien peut se faire par le même itinéraire ou alors en faisant une boucle. Prendre alors la direction de Gernika puis rattraper Amorebieta où l'on récupère la N-634 qui ramène à Saint Sébatien en passant par Eibar. Le paysage est alors complètement différent, les pâturages et les petits montagnons prenant alors le relais de la mer.

L'arrière paysL'arrière paysL'arrière pays

L'arrière pays

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article